Logo
happyjustice.com développez vous

Choisir un Avocat : Avant de prendre un avocat :

Choix d'un avocat




Quand vous recherchez un avocat, il faut :

    * Vous renseigner sur votre problème juridique. .
    *

      Rechercher sur le Web.

      Cxonseils-avocats.com : Recherche d'avocats dans votre ville ou dans le département dans le secteur et la pratique dont vous avez besoin (divorce, emploi, pénal, mineurs…)

      Soumettre une demande dans vos propres mots. Nous vous présenterons une liste d'avocats qui seront disponibles pour traiter votre affaire.

      Utilisez des mots-clés simples décrivant votre problème juridique et l'endroit où vous vous situez, comme « Avocat Divorce Val-de-Marne. »

    * Consulter votre "avocat de famille" ou un avocat recommandé par vos proches. Beaucoup d'avocats tendent à se spécialiser et les bons ont habituellement une réputation établie dans toute la communauté.

Une fois que vous avez une liste de noms, utiliser la liste de contrôle suivante pour un premier choix :

    * Regarder l'information biographique. Sont-ils spécialisés dans le secteur de la loi dont vous avez besoin ? Ont-ils une information sur leurs sites Web qui vous est utile ?

    * Découvrir quel genre de clients l'avocat représente, son profil et sa liste de client, s'il la rend disponible. Si elle représente principalement des sociétés, elle peut ne pas représenter des particuliers.

    * Utiliser les moteurs de recherche pour rechercher le nom de l'avocat et de son cabinet juridique. Chercher des articles, les FAQ le concernant... Demander à d'autres s'ils ont entendu parler des confrères et ce qu'ils pensent d'eux.

    * Vérifier les Pages Jaunes. L'avocat s'y trouve-t-il ?

Considérer tous les besoins spéciaux que vous avez. Par exemple, pourriez-vous tirer bénéfice d'un avocat qui parle une langue autre que le français ?

Maintenant, vous devriez avoir « une liste restreinte  » de deux ou trois noms. Contactez le cabinet de l'avocat et prenez rendez-vous. Quelques uns factureront une consultation pour vous rencontrer, ainsi comptez entre 75 € à 250 € une première consultation.

Ne soyez pas étonné si l'avocat ne peut pas vous rencontrer immédiatement. D'une part, une attente de plus d'une semaine est un signe que l'avocat peut être trop occupé pour s'adonner à un nouveau cas tel que le vôtre et y apporter le temps et l'attention que cela exige.

La consultation avec l'avocat est le facteur le plus important dans votre décision.

Évaluer l'avocat sur ce qui suit :

    * Écoute-t-il bien ?

    * Comprend-il votre problème ou devra-t-il faire une recherche pour répondre à vos questions ?

    * Peut-il expliquer la loi d'une manière compréhensible et comment l'applique t-il à votre cas ?

    * Vous donne-t-il la perception qu'il peut résoudre votre problème juridique d'une manière rentable ?

    * Quel que soit celui que vous choisirez, il déléguera beaucoup de responsabilité à son personnel. Ainsi évaluez comment le personnel de l'avocat vous traite, puisqu'ils sont le reflet de la façon dont l'avocat travaille. Au minimum, l'avocat et son personnel devraient vous traiter poliment et professionnellement.

    * Demander des références. Vous devriez parler aux gens qui pourraient commenter les compétences et la fidélité de l'avocat. La meilleure référence est l'un des clients actuels ou ancien de l'avocat. Vous pouvez également vérifier auprès d'autres avocats.

Quels sont les principes régissant la profession d'avocat ?

Tout avocat bénéficie de certaines prérogatives et est tenu à certains devoirs particuliers destinés à sauvegarder l'indépendance et la dignité de la profession. Ainsi, il est tenu au secret professionnel : ce qu'il a pu apprendre dans l'exercice de sa fonction ne doit jamais être divulgué.
L'avocat bénéficie de certaines immunités : immunité de la parole et des écrits (les paroles prononcées à la barre et les écrits en rapport avec la défense ne tombent pas sous le coup de la loi pénale qui réprime l'injure, la diffamation ou les outrages) ; inviolabilité relative au cabinet (perquisitions strictement encadrées) ; inviolabilité de la correspondance échangée entre l'avocat et son client. (Articles 1er de la loi n°71-1130 du 31 décembre 1971 modifié par la loi n°9061259 du 31 décembre 1990), 226-13 du Code pénal, 41 de la loi du 29 Juillet 181).

Quand et comment peut-on choisir son avocat ?

Toute personne a droit aux conseils d'un avocat, soit choisi, soit commis d'office.
La visite de l'avocat est permise dès le début de la garde à vue, mais l'avocat n'a pas encore le droit de prendre connaissance du dossier. De plus, la visite de l'avocat ne peut avoir lieu qu'à l'issue de la trente-sixième heure ou soixante-douzième heure dans certains cas très précis. La personne placée en garde à vue peut désigner l'avocat de son choix ou demander qu'un avocat lui soit commis d'office.
Par la suite, au cours de la procédure, si le prévenu souhaite que soit à nouveau commis d'office l'avocat qui l'a déjà assisté, il doit s'entendre avec lui et ce dernier écrira au Bâtonnier. Si le prévenu souhaite désigner un avocat de son choix, la désignation s'effectue par simple lettre adressée au juge d'instruction. Le choix contenu dans la lettre de désignation doit être confirmé au juge dans un délai de quinze jours, par une lettre indiquant « maître X... assurera la défense de mes intérêts ». Si un autre avocat a été préalablement désigné, il faut préciser si le second interviendra avec le premier ou s'il le remplacera. Durant ce délai, l'avocat peut rendre visite à la personne détenue et a le droit de se faire communiquer le dossier.
A l'audience même, à défaut de choisir un avocat, le prévenu peut se voir attribuer d'office un avocat choisi dans la salle par le président.
Si, après avoir demandé un avocat commis d'office, le prévenu veut désigner un avocat payant, il devra alors rétribuer son premier avocat : ce dernier n'est en effet, rétribué par l'État qu'à condition d'avoir mené sa mission à terme (Articles 63-4, 115 et 145 du Code de procédure pénale).

Faut-il prendre un avocat spécialisé ?

Dans tous les domaines du droit, il vaut mieux choisir un avocat qui a une certaine pratique et donc une certaine expérience de la procédure et des audiences. Un tel avocat est en mesure de veiller à la régularité de la procédure. Il est en principe plus apte à apprécier la pertinence ou non des indices pesant sur la mise en examen et définir une ligne de défense. Néanmoins, choisir un avocat spécialiste ne signifie pas forcément choisir une personnalité « médiatique », qui, s'il justifie d'une expérience, d'une notoriété et d'une efficacité, n'est pas forcément disponible : un avocat moins renommé peut aussi constituer un choix judicieux.

Combien coûte un avocat ?

S'il ne peut bénéficier de l'aide juridictionnelle, le prévenu devra régler les frais et honoraires de l'avocat. Les honoraires sont négociés et fixés librement par convention entre le client et l'avocat. Selon l'article 11 du règlement intérieur du Barreau de Paris, l'avocat doit informer son client des modalités de détermination de ses honoraires. Les engagements pris par l'avocat dans le cadre de la convention d'honoraires dont les termes doivent être fixés avant son intervention, sont placés sous le contrôle du Conseil de l'ordre du Barreau auquel il appartient. En cas de non respect par l'avocat de ses engagements ou d'une contestation de ses honoraires, le client peut saisir le Bâtonnier de l'Ordre des avocats, qui rendra une décision arbitrale, elle-même susceptible d'un recours devant la Cour d'appel.

L'avocat continue-t-il à intervenir en faveur de son client après une condamnation pénale ?
L'avocat n'a pas l'obligation de suivre son client au terme de la phase judiciaire. Mais il garde la possibilité de surveiller l'exécution de la peine et d'intervenir en cas de manquements aux droits de son client ou pour appuyer ses demandes (demande de transfert, manquements au droit de correspondance, etc.). L'avocat (choisi ou commis d'office) pourra également assister son client lors des débats précédant en chambre du Conseil toute décision par le juge de l'application des peines, concernant l'exécution de la peine et aux commissions de discipline des établissements pénitentiaires (Article 722 du Code de procédure pénale).

En conclusion,faites confiance à votre intuition pour décider du choix de votre avocat. Votre rapport peut durer plusieurs années et impliquera de bonnes relations de travail et de confiance. 

Si vous avez besoin d'un avocat dans n'importe qu'elle domaine juridique, vous pouvez consulter notre annuaire d'avocats ou vous trouverez les coordonnees d'avocats qui pourront intervenir aupres de vous.

Sujets connexes

Dossiers


Publicités

vos réactions

Publicité

Retrouvez nous sur facebook

Avocat du Jour


  • Ain


  • Ain


  • Bouches-du-Rhone


  • Paris


© 2011 CONSEILS AVOCATS Tous droits réservés

Warning (2): Unknown: write failed: No space left on device (28) [Unknown, line ??]
Warning (2): Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/var/lib/php5) [Unknown, line ??]